Tumorectomie simple

 

Contact :

Pour un rendez-vous de gynécologie: Tél. 02 41 35 42 16 de 8h à 18h

Indication

Toute tumeur doit être explorée pour en connaître la nature. Les tumeurs bénignes du sein ont des caractéristiques cliniques et radiologiques propres. Parfois il est impossible de connaître la nature exacte de la tumeur avec ces seuls éléments et une ablation est alors nécessaire pour en permettre l'analyse au laboratoire et faire le diagnostic. Plus rarement la tumorectomie est faite à cause d'une augmentation de volume de la tumeur ou à cause de la douleur entraînée (en cas d'adénofibrome par exemple).

 

Technique chirurgicale

L'intervention est effectuée sous anesthésie générale et consiste à retirer la lésion avec un peu de tissu mammaire sain l'entourant : le sein est conservé. L'incision est réalisée soit directement en regard de la lésion, soit à distance (autour de l'aréole, sous le sein etc.) afin que la cicatrice soit la plus discrète possible. Un redon (drain) peut être laissé quelques jours pour éviter les hématomes, mais le plus souvent l'intervention est organisée en ambulatoire (entrée le matin et sortie l'après-midi). Un arrêt de travail d'une semaine est à prévoir.

 

Risques et complications

Malgré une technique opératoire minutieuse, il n'est pas possible de vous garantir le succès thérapeutique ni l'absence de complications.

Pendant l'intervention

L'hémorragie : Elle peut rarement nécessiter une transfusion sanguine.

 

En post-opératoire

  • L'hématome ou l'abcès Il s'agit d'une collection de sang ou de pus qui peut parfois nécessiter une évacuation chirurgicale. Un redon peut être posé en per-opératoire pour éviter leur constitution.
  • La nécrose cutanée Elle est liée à un défaut de cicatrisation et peut parfois nécessiter une réintervention chirurgicale.