Tumorectomie et zonectomie

 

Contact :

Pour un rendez-vous de gynécologie: Tél. 02 41 35 42 16 de 8h à 18h

La chirurgie est un des traitements de base du cancer du sein.

Tumorectomie

La tumorectomie consiste à retirer la lésion avec un peu de tissu mammaire sain l'entourant : le sein est conservé. Le muscle grand pectoral, sur lequel est posé le sein est également respecté, hormis dans les rares cas où la tumeur est adhérente au muscle. L'incision est réalisée soit directement en regard de la lésion, soit à distance (autour de l'aréole, sous le sein etc.) afin que la cicatrice soit la plus discrète possible. Un redon (drain) peut être laissé quelques jours pour éviter les hématomes.

En l'absence de biopsie pré-opératoire :

  • Si la lésion est palpable et qu'elle n'a pas fait l'objet d'une biopsie pré-opératoire, une analyse est immédiatement réalisée (examen extemporané) pendant l'anesthésie : si cette analyse révèle la présence de cellules cancéreuses, il sera ainsi possible de réaliser le curage axillaire au cours de la même intervention.
  • Si la tumeur est trop petite (quelques millimètres), l'examen extemporané n'est pas possible ; le diagnostic définitif ne sera alors connu que quelques jours plus tard.

 

Zonectomie

La zonectomie correspond à l'exérèse d'une lésion non palpable (microcalcifications, opacité radiologique ou échographique) se trouvant dans le sein. Dans ce cas, il sera nécessaire de réaliser un repérage mammographique ou échographique avant l'intervention en laissant en place un fil métallique appelé "harpon" afin de guider le chirurgien. Ce geste est effectué la veille ou le jour même de l'intervention par un médecin radiologue.

En l'absence de geste complémentaire (curage ou ganglion sentinelle), l'intervention est prévue en ambulatoire (entrée le matin et sortie l'après-midi). Lors de la consultation post-opératoire, qui s'effectue trois semaines après l'intervention, votre chirurgien vous fera part des propositions thérapeutiques après discussion de votre dossier par l'équipe multidisciplinaire.

 

Risques et Complications

Malgré une technique opératoire minutieuse, il n'est pas possible de vous garantir le succès thérapeutique ni l'absence de complications.

Pendant l'intervention

L'hémorragie : elle peut rarement nécessiter une transfusion sanguine.

 

En post-opératoire

  • L'hématome ou l'abcès Il s'agit d'une collection de sang ou de pus qui peut parfois nécessiter une évacuation chirurgicale. Un redon peut être posé en per-opératoire pour éviter leur constitution.
  • La nécrose cutanée Elle est liée à un défaut de cicatrisation et peut parfois nécessiter une réintervention chirurgicale.