Aide Médicale à la Procréation

Avant la naissance - Aide médicale à la procréation
 

Prise en charge par la sécurité sociale

Les interventions d'AMP sont remboursées par la sécurité sociale jusqu'a 6 tentatives d'insémination artificielle et 4 tentatives de FIV avec transfert d'embryon.

 

Les techniques "d'Aide Médicale à la Procréation" (AMP) permettent de résoudre de nombreux cas d'infertilité. Le CHU d'Angers dispose d'un centre d'AMP intégré au pôle de gynécologique-obstétrique. Une équipe d'experts, alliant compétences cliniques et biologiques, vous accompagne dans votre projet de parentalité.
Selon les statistiques 10 à 12 % des couples connaissent des difficultés à concevoir. On parle de couples infertiles lorsqu'en l'absence de toute contraception et malgré des rapports sexuels réguliers et assez fréquents (en moyenne 3 par semaine), vous ne réussissez pas à concevoir un enfant au bout de 2 ans. Des examens sont effectués pour rechercher
les causes possibles de cette infertilité.


AMP : les points forts de la maternité du CHU d'Angers

  • Taux moyen de grossesse
    2008-2010
    • Fécondation In Vitro (FIV) entre 2008 et 2010 29,9 % à la maternité du CHU d'Angers 23,8 % en moyenne nationale
    • Injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICSI) en 2009 32% à la maternité du CHU d'Angers 26,3% au niveau national
  • Des délais réduits
    Moins d'un mois de délai pour une prise de rendez-vous
  • L'hypnose
    Ponctions d'ovocytes et transferts d'embryon : l'hypnose peut remplacer l'anesthésie à la demande des patientes.

Les techniques de procréation les plus répandues

  • Insémination avec conjoint (IAC)
    Cette technique consiste à injecter dans l'utérus les spermatozoïdes issus de la préparation du sperme en laboratoire. Elle peut être réalisée à partir de sperme du conjoint ou de celui d'un donneur.
  • La fécondation in vitro (FIV)
    La fécondation in vitro consiste à mettre en contact en laboratoire, les spermatozoïdes et les ovocytes prélevés au niveau de l'ovaire. Il s'agit d'obtenir un ou plusieurs embryons à transférer dans l'utérus (congélation embryonnaire possible en vue d'un transfert ultérieur)
  •  L'injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICSI)
    L'ICSI s'applique en cas de sperme très déficient. En laboratoire, un spermatozoïde est directement injecté dans chaque ovocyte prélevé pour avoir un ou plusieurs embryons à implanter dans l'utérus (congélation embryonnaire possible en vue d'un transfert ultérieur).

 

Le centre d'auto-conservation du sperme

Les hommes ayant des problèmes de fertilité ou devant subir un traitement potentiellement stérilisant ont la possibilité de faire conserver leur propre sperme dans notre centre agréé conservation à usage autologue des gamètes.

 

Le cadre juridique de l'AMP

La loi Française est très précise concernant le recours à l'AMP. Ces techniques ne sont autorisées qu'aux couples hétérosexuels en âge de procréer. Vous devez être mariés ou vivre ensemble depuis au moins 2 ans.

Selon la loi, l'AMP est justifiée

  • en cas d'infertilité "médicalement constatée"
  • pour éviter la transmission d'une maladie grave à votre enfant ou à un membre de votre couple.